La France

La France « regrette » la décision de l’Algérie de retirer son accréditation à la chaîne France 24

MADRID, 15 juin (EUROPA PRESS) –

Le gouvernement français a déclaré qu’il « regrette » la décision de l’Algérie de retirer l’accréditation de la chaîne de télévision France 24 après les élections législatives et a souligné que Paris « défendait la liberté de la presse ».

« La France défend la liberté d’expression et la liberté de la presse, en Algérie comme dans le reste du monde. La liberté d’informer est un droit fondamental qui doit être protégé et auquel la France attache une grande importance », a déclaré un porte-parole du ministère de la France. étranger.

Le porte-parole du gouvernement algérien, Amar Belhimer, a affirmé que la décision avait été adoptée en raison de « l’hostilité manifeste et répétée » de la chaîne contre le pays et « la violation des règles de déontologie professionnelle, la désinformation et la manipulation » par France 24.

En réponse, France 24 a assuré qu’elle n’avait reçu aucune explication d’Alger sur la décision. « Notre couverture de l’actualité algérienne se fait avec transparence, indépendance et honnêteté, comme dans le reste du monde », a-t-il défendu.

Des élections législatives anticipées ont eu lieu samedi, encore marquées par une forte abstention. Les résultats devraient être annoncés dans la journée de ce mardi, selon le président de la commission électorale, Mohamed Charfi.

gestioninclusive@gmail.com