La France est "extrêmement préoccupée" par les tensions "dramatiques" à la frontière libano-israélienne

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre à Gaza

Le gouvernement français a avoué être « extrêmement préoccupé par la gravité de la situation au Liban », après « une intensification spectaculaire des violences à la frontière avec Israël », scène constante d'attaques croisées entre les forces israéliennes et la milice chiite du Hezbollah.

« Nous appelons toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à appliquer la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations Unies », a affirmé le ministère français des Affaires étrangères, faisant allusion au texte qui a scellé la fin du conflit de 2006.

Paris a proposé de promouvoir « une solution diplomatique » et de prévenir « tout risque d'escalade sur la Ligne bleue », qui délimite la frontière entre le Liban et Israël et où est déployée une mission de maintien de la paix des Nations Unies (FINUL).

La tension dans la zone s'est accrue depuis octobre 2023, après la reprise des attaques du Hezbollah contre Israël à la suite des attaques menées par le mouvement palestinien Hamas. La violence s'est accrue ces dernières semaines et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a récemment averti que tous les scénarios étaient envisagés.

En effet, l'armée israélienne a annoncé ce jeudi la fin d'une série de manœuvres près de la frontière avec le Liban au cours desquelles des « scénarios de combat » ont été pratiqués.

A lire également