La France

La France demande au président burkinabé de régler la situation du convoi militaire piégé dans le pays

Selon le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré ce dimanche.

Le convoi, qui fait partie de l’opération militaire antiterroriste française dans le pays, a été bloqué il y a trois jours par une foule de jeunes déçus par la présence française dans la région. La situation est devenue violente et confuse ce week-end jusqu’à l’intervention du gouvernement local, samedi soir.

Désormais, et selon les dernières nouvelles, le calme est revenu à Kaya et le convoi militaire français a effectivement pris la route vers la capitale, Ouagadougou, en passant par la ville de Ziniaré, selon l’agence de presse officielle burkinabé AIB.

La veille, quatre manifestants ont été blessés en pleine opération de dispersion par les militaires français, qui ont tiré des coups de feu en l’air, alors que les médias du pays dénonçaient les coupures d’accès à Internet dans la région.

Au milieu de tout ce raz-de-marée, le ministre français a demandé le calme en attendant de clarifier une situation dans laquelle ils sont impliqués, à ses yeux des manipulateurs à travers les réseaux sociaux « dans un contexte d' »instrumentalisation par la presse qui joue contre la France ». .

« Nous avons informé le président Kaboré que nous aimerions qu’il aide à résoudre cette situation à Kaya. Je pense que cela sera résolu, mais cela peut être un peu tendu pour des raisons à la fois internes et parfois externes, car il y a des leaders d’opinion qui sont également impliqués. dans la guerre de l’information », a-t-il déclaré dans des commentaires à RTL, Le Figaro et LCI.