La France

La France commémore le premier anniversaire de l’assassinat du professeur Samuel Paty

El Gobierno francés dedicará este sábado a conmemorar el primer aniversario del asesinato del profesor de Historia Samuel Paty, muerto el 16 de octubre de 2020 a manos de un joven islamista de origen checheno en un incidente que volvió a despertar la amenaza del terrorismo yihadista en el Pays.

Le président de la République, Emmanuel Macron, et le premier ministre, Jean Castex, rencontreront la famille du défunt tandis que le ministère de l’Éducation dévoilera une plaque commémorative et que la Mairie de Paris inaugurera une place à son nom, en fin de journée. après midi.

Paty est devenue la cible de son meurtrier après avoir enseigné des dessins animés du prophète Mahomet – dont la représentation graphique est interdite par l’islam – lors d’un de ses cours. Son meurtrier a été abattu par la police. L’enquête est en cours.

D’autres événements commémoratifs sont également attendus dans le quartier parisien où Paty a été assassinée, avec le dévoilement d’une fresque à sa mémoire ; ainsi que dans son ancienne demeure, où une statue du professeur sera présentée en société.

SOLIDARITÉ MUSULMANE

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems Eddine Hafiz, a déjà transféré vendredi dernier, veille de l’anniversaire, la « solidarité » des musulmans à la France.

« La communauté est extrêmement touchée par la situation », a-t-il déclaré à BFMTV, avant de montrer sa « solidarité » également avec les professeurs de français et la famille de Paty.

« Cette commémoration est importante car en tant que citoyens français de confession musulmane nous vivons une double peine », a-t-il déploré, soulignant qu’il est « extrêmement difficile » pour des musulmans de France de considérer qu' »un barbare a décapité un homme au nom » du Coran.

« Les textes coraniques ont été souillés au nom d’une idéologie meurtrière », a-t-il ajouté. Hafiz est l’un des membres éminents de la communauté musulmane française qui a assisté à l’un des premiers hommages à Paty au collège de Conflans-Sainte-Honorine, où le professeur enseignait.

L’assassinat du professeur de 47 ans a choqué la France, où plus de 250 personnes ont été tuées dans des attaques menées par des islamistes extrémistes ces dernières années.