La France

Des centaines de personnes manifestent au Mali pour exiger le retrait des troupes françaises et une alliance avec la Russie

Des centaines de personnes ont manifesté mercredi dans la capitale malienne, Bamako, pour exiger le départ des militaires français et de leurs alliés du pays et pour plaider en faveur d’un accord des autorités avec la Russie pour l’envoi des forces du groupe Wagner.

La manifestation, convoquée par le mouvement « Yerewolo », s’est concentrée sur la revendication du départ des troupes de France, considérée comme une occupation, à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance du Mali, selon la station Studio Tamani.

De même, les manifestants ont exprimé leur soutien aux autorités intérimaires, établies après le coup d’État d’août 2020 contre le président de l’époque, Ibrahim Boubacar Keita, et actuellement dirigée par Assimi Goita en tant que président de transition.

Le gouvernement malien a rejeté lundi les critiques adressées ces derniers jours à Bamako pour ses plans présumés de déploiement de mercenaires russes pour faire face à l’insécurité croissante, notamment dans le nord et le centre de son territoire.

En ce sens, le premier ministre de transition malien, Choguel Maiga, a également rejeté les critiques sans commenter directement le groupe Wagner. Ainsi, il a souligné qu’après le coup d’État militaire d’août 2020 « il y avait des partenaires qui ont décidé de quitter le Mali ».

La France a prévenu la semaine dernière qu’elle retirerait ses troupes du Mali si le déploiement de membres du groupe Wagner était autorisé, suite à des informations suggérant qu’un accord entre cette société et la junte militaire malienne est possible.

Le groupe Wagner, propriété d’un homme d’affaires russe proche du président du pays, Vladimir Poutine, a envoyé des mercenaires dans plusieurs pays d’Afrique ces dernières années – dont la Libye et la République centrafricaine (RCA) – suscitant des soupçons sur l’implication de Moscou dans divers conflits sur le continent.